Georges Rousse

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

Georges Rousse (  1947 à Paris )

Artiste, photographe français.

George Rousse commence par être photographe pour un laboratoire. Lors d’un reportage sur la figuration libre, il envisage de mélanger dans le même pratique peinture et photographie, avec un temps pour la peinture et une mémoire photographique.

Au début de années 80, il intervient dans des lieux abandonnés, destinés à être démolis, dans les quels il peint des figures humaines. Après quoi il photographie le lieu ainsi modifié. Seule la photographie a valeur d'oeuvre.

À partir de 1983, il s’intéresse à l'espace et à la disposition des plans à investir : les personnages sont peints sur différents murs par petits morceaux et seule la photographie reconstitue l’unité par le point de vue adopté. Puis, il exclut peu à peu les figures humaines au profit de formes géométriques. L’anamorphose devient présente dans son oeuvre. Les formes réalisées n’existent que par la photographie. En illusionniste du volume, il tire parti des portes et des fenêtres, ceux-ci permettant de plus larges profondeurs, pour produire des images qui annule la perspective réelle.

Il est pensionnaire à la Villa Médicis en 1986-1987.

Dans la série des Embrasures (1987), il utilise des écritures et des caractères hiéroglyphiques. Les sites choisis, Rome, Chypre, Jérusalem pour cette série sont éminemment liés à l’archéologie et à la mémoire.

En 1988, il reçoit le prix de I.C.A de New York. Ses oeuvres sont présentes dans les collections du MNAM.


D'après wikipédia.