André Quellier

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

Né à Paris le 3 janvier 1925, décédé en 2010.

Entré en 1941 à l'Ecole Nationale des Beaux Arts, il suit une formation classique sous la direction des professeurs Dupas et Heuze.

A 20 ans, il obtient son premier prix, Prix de l'Institut, et deux ans plus tard, il crée les décors des ballets de Katherine Dunham.
En 1951, il prête ses qualités d'illustrateur aux éditions Maisonneuve puis à une publication New-Yorkaise.
Le prix Casa Velasquez, obtenu en 1955, permet à l'artiste de devenir pensionnaire de la célèbre institution madrilène.
Son intérêt pour les arts du spectacle le conduit à réaliser en 1961, 110 tableaux consacrés à l'univers poétique du mime. Leur exposition en 1967 à Paris permet de découvrir les portraits devenus célèbres de Marcel Marceau.
Quellier exerce aussi son talent de portraitiste en peignant Jean Cocteau (1960), l'écrivain Marcel Jouhandeau (1967), Brigitte Bardot (1983) ou encore Gérard Philippe (1989).
Outre les portraits, les paysages et les nautures mortes sont les sujets privilégiés de l'oeuvre d'André Quellier.
Dès la fin des années 60, la renommée du peintre dépasse les frontières : ses tableaux sont exposés au Japon, à New-York, à Londres, et plus tard à Moscou, Leningrad et Téhéran.
De 1974 à 1981, Quellier organise des expositions à thèmes dans la Chapelle des Pénitents à Ramatuelle. A cette époque, il élabore pour cet espace sacré un projet ambitieux de décoration murale représentant la Nativité et les Quatre Saisons, peintures sur bois présentées en 1987 à la Fondation Taylor.

En 1991, André Quellier entreprend l'illustration des fables de La Fontaine, d'après les dessins gravés de Jean-Baptiste Oudry. A l'instigation du Professeur Henri de Lumley, ces 276 peintures sont présentées en Octobre 1995 au Museum d'Histoire Naturelle à Paris.


Vers le site officiel de l'artiste