Michel Macréau

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

Michel Macréau (1935-1995)

 
Dans sa jeunesse, il s'exerce au dessin de cartons de tapisserie et fréquente l'Académie de La Grande Chaumière. Sa maîtrise du dessin lui permet de travailler comme décorateur dans les ateliers de céramique de Vallauris.
Dans le contexte du début des années 60, où prédominent le Pop Art et le Nouveau Réalisme, Macréau se consacre pleinement à la peinture, pour se raconter. Ses expositions rencontrent alors du succès. Ses peintures, chargées d'obsessions et élaborées selon une technique particulière, suscitent aussi bien la fascination que le rejet, tant par le sujet que par l'accumulation de matière.
Macréau utilisera tous les supports: bois, meubles, toiles de sacs postaux, draps, murs de la ville… Son graphisme se rapproche du graffiti urbain dont il garde la force visuelle et la spontanéité, et donne à sa peinture un caractère narratif, franc, provocateur, en dehors de toute convention. Son œuvre précède la figuration libre des années 80.