Fernand Léger

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

4 février 1881, Argentan - 17 août 1955, Gif-sur-Yvette

 

 «Pionnier du cubisme», «paysan de l'avant-garde» ou «tubiste», il était l'un des premiers à montrer publiquement des travaux d'orientation cubiste, même qu'il n'était pas lui même un peintre cubiste - il avait trouvé son propre style. Ses premières œuvres datent de 1905 et sont d'inspiration impressionniste.

 

Dès 1903, Léger partage un atelier avec le peintre André Mare. Après son échec aux Beaux Arts, il s'exerce dans diverses académies. En 1907, comme de nombreux peintres parisiens, il est très marqué par la retrospective consacrée à Cézanne qui oriente définitivement sa peinture. La même année, il découvre le cubisme de Picasso et de Braque.

 

Léger défie Cézanne dans un impitoyable Compotier sur la table (1909), sans doute y inscrit-il déjà sa peur de la grande influence du peintre d'Aix sur lui. Le peintre se fond bientôt dans l'effervescence de la vie artistique parisienne et, dès 1908, travaille aux côtés de Modigliani, Laurens, et surtout Archipenko. Installé à la Ruche en 1908, il se lie avec Blaise Cendrars, Max Jacob et Guillaume Apollinaire et dialogue, notamment, avec le peintre Robert Delaunay.

 

Cette influence se ressent en 1910, dans ces Nus dans la forêt, qui feront dire à Guillaume Apollinaire «M. Fernand Léger a encore l'accent le plus inhumain de cette salle. Son art est difficile», et qu'il achève après presque deux ans de lutte.

 

Il peint en 1909 La Couseuse, qui ouvre sa période cubiste. Amas de ligne géométriques logés dans un espace court, la toile est proche des figures massives de Picasso peintes la même année. Pourtant, dès Nu dans la forêt (1909-1910), Léger propose un cubisme personnel, même s'il s'est certainement inspiré de l'œuvre de Picasso portant le même titre.

 

Léger a dirigé plusieurs écoles de peinture à Montrouge d'abord puis boulevard de Clichy, à Montmartre. Il a formé de nombreux élèves qui ont diffusé ses idées dans tout l'art du XXe siècle en France( Pierre Faniest, Etienne Hadju, Tonia Cariffa, Abner, Carlos, René Margotton, ...) mais aussi en Scandinavie ( Eric Olson, Franciska Clausen, Otto G. Carland...)