Bengt Lindström

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

Bengt Linström est né à Storsjö Kapell (Suède).
Il suit un enseignement à l’Ecole d’art d’Isaac Grünewald (élève de Matisse) de Stockholm et des beaux-arts de Copenhague (1944-1946), de l’Art Institute de Chicago, puis des ateliers Fernand Léger (1947) et André Lhote à Paris (1947-1948). Les premières toiles de Bengt Lindström, portraits et autoportraits, sont figuratives. La première exposition personnelle de Lindström sera organisée à Stockholm en 1954.
Le style de l’artiste se précise peu à peu à la fin des années 50 ; il utilise alors de grands seaux de couleurs pures, évolue autour de sa toile tendue sur un châssis et posée au sol ; l’artiste exécute des oeuvres en pleine pâte, sculpte presque la peinture.
En 1962, il participe à la seconde exposition de la Nouvelle Figuration qui se tient à Paris. ; deux ans plus tard, Lindström expose avec le groupe Nord-Sud. Sur une période de plusieurs années, le peintre réalise une galerie de portraits d’écrivains et de philosophes (Oscar Wilde, Gide, Claude Lévi-Strauss, etc.). Il peint des paysages inspirés de ses souvenirs de la nature rude de la Suède du Nord, des personnages des mythologies scandinave ou lapone. Dans les années 80, Lindström réalise de petites sculptures, des « Têtes » en papier mâché qu’il peint, des bijoux. Découvrant en 1948, les œuvres gravées de Chagall et les premiers « Papes » de Francis Bacon, Lindström réalisera dès cette période ses premières lithographies. Bengt Lindström invente un monde qui lui est propre. Depuis 1947, l’artiste vit et travaille entre la Suède et la France.


Elandarts.com