Marcel Duchamp

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

Marcel Duchamp ( 28 juillet 1887 - 2 octobre 1968)

 

Peintre et sculpteur français, inventeur des ready-made

Né dans une famille d’artistes, Marcel Duchamp est le frère du sculpteur Raymond Duchamp-Villon (1876-1918), du peintre Jacques Villon (Gaston Duchamp) (1875-1963), et de la peintre Suzanne Duchamp (1889-1963) mariée au peintre Jean Crotti.

L’œuvre de Marcel Duchamp évoque et traverse les courants futuriste, cubiste, dada, surréaliste. Son rapport au monde l’exclut de tout mouvement.

À ses débuts, il fréquentera principalement des artistes d’inspiration cubiste comme Fernand Léger ou Robert Delaunay, ou encore Albert Gleizes et Jean Metzinger, auteurs de l’ouvrage Du Cubisme (1912).

En 1913, aux États-Unis, les nouvelles recherches européennes sont présentées lors de l’exposition Armory show à New York. Le « Nu descendant un escalier » y est présenté, il provoque l’hilarité et fait scandale. Dans cette œuvre, on dénote des tendances cubistes au futurisme de la « photo-dynamique ».

Il s’écarte de la peinture, vers 1913-1915, avec les premiers ready-made, objets « already made » (tout faits) qu’il choisit pour leur neutralité esthétique (Roue de bicyclette, 1913, Le porte bouteille, 1914). Fontaine, 1917/1964, est le plus célèbre de ses ready-made. Il y appose une signature, « Richard Mutt » et le titre Fontaine. Par la suite il commentera ce qui résume en partie sa démarche : « Que Richard Mutt ait fabriqué cette fontaine avec ses propres mains, cela n’a aucune importance, il l’a choisie. Il a pris un article ordinaire de la vie, il l’a placé de manière à ce que sa signification d’usage disparaisse sous le nouveau titre et le nouveau point de vue, il a créé une nouvelle pensée pour cet objet »

Il s’installe à New York en 1914 et entretient des liens avec Man Ray, Stieglitz et Picabia en 1915, avec qui il fonde la revue pré-dada 291. Il aura un impact non négligeable sur le mouvement dadaïste ; courant auquel on peut rattacher « Mariée mise à nu par ses célibataires, même » (1912-1923).

À travers ces œuvres, Duchamp mène une réflexion sur la notion d’Art, sur l’esthétique, préparant ainsi ce que sera l’art conceptuel ; le pop-art et le happening ont aussi fait de fréquents emprunts aux pratiques et démarches artistiques de Duchamp. Les écrits de Marcel Duchamp ont été publiés sous les titres Duchamp du signe, 1958, et Marchand du sel, 1958. Il fut également le créateur d’un personnage fictif, Rose Sélavy, sculpteur et auteur d’aphorismes maniant la fausse contrepèterie et l’allitération.

Marcel Duchamp fut nommé « Satrape du Collège de Pataphysique » en 1953, devint membre de l’Oulipo en 1962.

Il fut un excellent joueur d’échecs international. Champion de Haute-Normandie en 1924, il participa plusieurs fois au championnat de France et fit partie de l'équipe de France aux olympiades de la Haye (1928), Hambourg (1930), Prague (1932) et Folkestone (1933).

Cette épitaphe est gravée sur sa tombe à Rouen : «D’ailleurs, c’est toujours les autres qui meurent. »

 

Elandarts.com - Extrait et adapté de Wikipedia.org.