Michel Butor

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

Michel Butor ( né à Mons-en-Barœul le 14 septembre 1926 ) 

Romancier et essayiste français.

Il a été professeur de langue française à l'étranger puis de littérature à l'Université de Genève. De 1974 à 1991, Michel Butor a été professeur de philosophie à l'Ecole International de Genève.
Michel Butor est connu du grand public comme romancier, et en particulier comme l'auteur de La Modification, roman écrit presque entièrement à la deuxième personne (« vous »). Cette image de l'auteur est probablement injuste, dans la mesure où Michel Butor a définitivement rompu avec l'écriture romanesque après Degrés, 1960.
Après avoir essayé dans ses premiers livres de concilier la forme traditionnelle du roman, et la volonté de représenter le monde contemporain, se rattachant ainsi au groupe du Nouveau Roman (Nathalie Sarraute, Alain Robbe-Grillet, Claude Simon), il a choisi des formes nouvelles expérimentales, à partir de Mobile, grand ouvrage fait de collages divers (encyclopédies américaines, descriptions d'automobiles, articles de journaux, etc.) pour essayer de rendre compte de la réalité étonnante des États-Unis contemporains.
Cette volonté d'expérimentation pour représenter le monde se retrouve dans tous ses ouvrages, qu'il s'agisse de récits de voyage (série Le Génie du lieu ), de récits de rêves (Matière de rêves), ou de ses très nombreuses collaborations avec des peintres et des artistes contemporains (recueillis dans la série des Illustrations). Ce travail avec les peintres a peu à peu fini par constituer un nouveau pan de ses interventions littéraires par son approche « sur », « avec » puis « dans » la peinture.
En 1981 il collabore avec un travail "Les Révolutions des Calendriers" à la revue d'art TROU (Nr. 2) Dans le même volume on trouve des créations de Bram van Velde, Charles Juliet, Fred-André Holzer, Alexandre Voisard et Nello Finotti.  Le catalogage frise les 1500 titres à l'heure actuelle. .
Le texte critique des débuts (pour mémoire sa première critique d'art consacrée à Max Ernst date de 1945) a fini par se trouver remplacé par une myriade d'ouvrages à tirage plus ou moins limité qui questionnent la notion d'œuvres croisées.
Michel Butor depuis une quarantaine d'années se positionne donc dans un espace poétique, au sens large, au détriment d'une approche plus traditionnellement romanesque. Il est à l'heure actuelle l'un des écrivains vivants francophones d'une stature internationale reconnue (en Europe, aux USA, au Japon, en Chine, en Australie, etc.)
En 2006 vient de commencer la publication de ses œuvres complètes en dix volumes par les éditions de La Différence sous la direction de Mireille Calle-Gruber.
Michel Butor collabore régulièrement avec des peintres pour réaliser des livres d'artistes.

En 1981 il collabore avec un travail "Les Révolutions des Calendriers" à la revue d'art TROU (Nr. 2) Dans le même volume on trouve des créations de Bram van Velde, Charles Juliet, Fred-André Holzer, Alexandre Voisard et Nello Finotti.  Le catalogage frise les 1500 titres à l'heure actuelle. .