Pierre Buraglio

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

Pierre Buraglio (Né en 1939 à CHARENTON LE PONT )

Il étudie à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-arts à Paris, y travaille, en 1963 dans l'atelier de Roger Chastel et y rencontre notamment Bioules, Kermarrec, Laksine, Parmentier, Poli, Rouan, Vilallat.

En 1964, il commence à agrafer des chutes de toiles pour recréer une composition. En 1967, il définit la peinture par trois interdits : impossible de figurer, de signifier, d'exprimer, et un impératif : subvertir.

Les assemblages où Buraglio recycle le je-ne-sais-quoi et le presque rien des matériaux non picturaux s'inscrivent dans la tradition qu'inaugurèrent Braque, Picasso, voire Schwitters : humour de "mettre au carré" un châssis de peinture pour en faire une fenêtre ou son simulacre: un tableau.

Dans les années 70, Buraglio prend comme  matériaux  des objets trouvés comme les châssis de fenêtres et verres colorés, les papiers d'emballage de Gauloises bleues . En 1984-1986 , il travaille à partir de matériaux hors d'usage:  récupération de plaques de métro bleu en acier émaillé( suite Métro della robia ); plaques offset impressionnées et cadres sérigraphiques récupérés ( suite Bleu Proust ).