Arman

Partager : linkedingoogle +twitterfacebook

ARMAN (né à Nice le 17 novembre 1928, décédé à New York en octobre 2005)

Suit à Nice les cours des Arts Décoratifs puis entre à l’Ecole du Louvre (Paris) pour y étudier l’histoire de l’art.

Il se lie d’amitié avec Yves Klein.

Dès 1953 il s’intéresse à l’abstrait. Il réalise ses premiers cachets en 1953 (compositions sur papier par tamponnage de timbres d’imprimerie imprégnés d’encres) qu’il présente lors de sa première exposition personnelle à la galerie du Haut-Pavé en 1956.

En 1959 il réalise ses premières ‘Accumulations’ d’objets de série (cafetières, brocs émaillés, vieux dentiers etc…) mis dans des boites ou vitrines en plexiglas (ou verre), et ses premières ‘Poubelles’(cuves en plexiglas remplies de détritus).

Il créé le ‘Groupe des Nouveaux Surréalistes’ avec Yves Klein.

En 1961, il aborde la ‘Destruction’ de l’objet ; ‘les Coupes’(il coupe en tranches des statues, des violons, des moulins à café…) ; ‘les Colères’ (il piétine et écrase des violons, saxophones, réveils, meubles etc…qu’il présente comme des tableaux éclatés).

A partir de 1962 il partage sa vie entre Nice et New York, où il participe à une exposition au MOMA sur ‘l’art de l’assemblage’.

En 1963 il passe au stade de la ‘Combustion’ (violons et fauteuils brûlés).

En 1967 il entreprend une collaboration avec avec la Régie Renault : les ‘Accumulations Renault’ d’éléments automobiles.

Ensuite les expositions s’enchaînent en France (Paris, Nice…) et à l’étranger (Allemagne, Italie, USA, Japon, Corée etc…).Plusieurs œuvres monumentales lui sont par ailleurs demandées, pour l’Elysée , la gare St Lazare à Paris, le Lincoln Center à New York, Dallas, Beyrouth…

Ses œuvres figurent aujourd’hui dans les plus grandes collections et musées du monde